Valorisation Énergétique

2. VALORISATION ÉNERGÉTIQUE

Si les techniques de recyclage progressent de jour en jour, tous les déchets ne peuvent pas encore être recyclés. En attendant, une seconde vie les attend tout de même.
Dans notre objectif de préserver les ressources naturelles, les déchets non recyclables peuvent en effet être utilisés pour produire de l’énergie : c’est la valorisation énergétique.
Mais attention ! Pas n’importe comment !

La Production de CSR Combustibles Solides de Récupération

Sur le site de DRIMM, c’est une unité de production de CSR, Combustibles Solides de Récupération, qui vient en complément des outils de valorisation matière (Chaîne de tri des emballages ménagers et Centre de Tri à Haute Performance).
Fabriqués à partir des refus de tri, les CSR sont utilisés par de gros consommateurs d’énergie : cimenteries, chaufferies industrielles et autres grosses industries.
Les CSR sont utilisés en remplacement d’énergies fossiles, ce sont donc autant de ressources fossiles économisées !

Quels déchets permettent de produire du CSR ?

La production de CSR (Combustibles Solides de Récupération) permet de valoriser sous forme énergétique les refus de tri issus des deux centres de tri.
Quels déchets sont utilisés pour la production de CSR ?
Ce sont les refus, qui sont acheminés des chaînes de tri à notre unité de production CSR.
Dans ces refus nous trouvons une multitude de types de déchets :

  • des déchets trop petits
  • des déchets composés de plusieurs matières
  • des mousses ou textiles issus des meubles …

La chaîne de production de CSR sélectionne ceux qui ont un potentiel énergétique et enlève les inertes (cailloux, céramiques … ) ou autres éléments indésirables. Une fois sélectionnés, les CSR sont analysés, afin de garantir leur qualité, puis envoyés chez les consommateurs d’énergie. Ces déchets sont finalement valorisés sous forme d’énergie. Découvrez le fonctionnement de la chaîne de production de CSR

En savoir + : Découvrez en images la filière CSR développée par Séché Environnement sur le site de Changé (53)

Le chiffre : 1 t CSR = 0,5 t pétrole

La valorisation du biogaz

Le biogaz est issu de la dégradation anaérobie (sans air) de la matière organique. Au sein de DRIMM, le biogaz est récupéré au niveau du Centre de Stockage qui assure le traitement des déchets résiduels.

Dans ces déchets (refus de tri, ordures ménagères …) on trouve de la matière organique (restes de nourriture, compost déclassé …), qui va se dégrader progressivement au sein des alvéoles de stockage. Cette dégradation, appelée méthanisation, entraîne la production de biogaz. Le biogaz est collecté en continu dans les alvéoles de stockage au moyen de puits et de canalisations raccordées à des surpresseurs qui permettent d’ « aspirer » le biogaz pour pouvoir ensuite le valoriser.

Largement composé de méthane, le biogaz est ensuite utilisé pour produire de l’électricité, injectée ensuite dans le réseau public.
DRIMM dispose de deux équipements complémentaires : une turbine et un moteur, et valorise ainsi, chaque année, plus de 90% du biogaz récupéré sur le site.
Près de 30 GW sont injectés dans le réseau public d’électricité, représentant les besoins électriques domestiques (hors chauffage) d’environ 30 000 habitants.

Le chiffre : DRIMM produit 3 fois plus d’énergie que le site n’en consomme pour l’ensemble des activités

Vidéothèque

Économie circulaire

L’économie circulaire c’est quoi ?

Séché les expertises

Découvrez les métiers de Séché.

En savoir +

La filière CSR

Découvrez en image la filière CSR.

>

Liens utiles